« ce mot c’est MERCI, du fond du cœur merci », Olivier Véran

Aux 1200 médecins généralistes de la fédération, à l'occasion de leur Assemblée générale.

Medias et ressources

« ce mot c’est MERCI, du fond du cœur merci », Olivier Véran

A l’occasion de l’Assemblée générale de SOS MÉDECINS FRANCE, ce jeudi 25 juin 2020, le Ministre des Solidarité et de la Santé, Olivier Véran s’est adressé aux 1200 médecins généralistes de la fédération par le biais d’un message vidéo.

Le Ministre a chaleureusement remercié SOS MÉDECINS FRANCE et l’ensemble de sa communauté « ce mot c’est MERCI, du fond du cœur merci ». Il a rappelé notamment la mobilisation exceptionnelle de la fédération dans cette crise « la mobilisation de
SOS MÉDECINS et de son réseau a été tout bonnement exceptionnelle ».

Cette Assemblée générale a été l’occasion de faire le bilan de la crise du COVID-19 et d’identifier ce qui a permis à SOS MÉDECINS FRANCE d’être résilient et efficace, à savoir sa capacité à pouvoir s’appuyer sur un ensemble de solutions, que sont :

  • ses centres d’appels, régulant les appels d’urgence médicale via le 3624 ;
  • sa capacité à réaliser des visites à domicile, qui ont permis d’isoler
    les patients contaminés et de contribuer à la continuité des soins des Français ;
  • son réseau de points fixes de consultation et la création de consultations dédiées COVID-19, permettant d’accueillir les patients dans de bonnes conditions ;
  • l’utilisation de la téléconsultation pour des levées de doute ou des consultations/suivis ne requérant pas la présence physique d’un médecin.

L’Assemblée générale a également permis d’aborder les grands enjeux à venir que sont :

  • le vieillissement de la population et le maintien à domicile des patients,
  • les parcours de soins dans un contexte post Covid,
  • les impacts de la téléconsultation et du numérique sur la réponse
    médicale libérale d’urgence.

L’Assemblée générale a aussi renouvelé sa complète mobilisation pour la revalorisation de la visite à domicile qui reste la grande oubliée des multiples réformes de santé.

Télécharger le communiqué